Tuesday, June 17, 2014

L'INSTANT PROVOC'

Bon, je vous avoue, j'y suis peut-être allé un peu fort.

Je parle de ma page Google + inscrite sous le pseudonyme "Yileh" qui a finalement été suspendue parce que "non-conforme-blabla-la haine".  Soucieux d'en faire profiter le maximum de gens avant de la modifier à nouveau, je vous soumets la capture d'écran concernée pour vous aider à comprendre ce qui a pu motiver une telle décision.




Notez qu'à l'exception de la moustache en brosse à dents tracée à la va vite sur la figure de Valls, la quenelle inversée de Bibi n'est pas factice, pas plus que la coupe de cheveux d'El Blanco qui se combine presque trop bien avec le postiche digitalisé dont je lui ai fait cadeau. Je salue au passage mon éventuel délateur, ainsi que la police secrète de Google pour son zèle, en lui faisant tout de même remarquer que cela fait plus de deux mois que ma page rend cet hommage aux deux personnages cités plus haut.

Pour finir, je vous livre une autre capture d'écran tout aussi instructive :



Ce message d'information qui ponctue l'opération de censure des administrateurs de Google relève tout aussi bien de l'arbitraire que de l'autoritaire. Quatre indices permettent de s'en convaincre :

1) Pour l'absence totale de précisions sur le contenu qui serait incriminé. Je suis presque sûr que cette sanction ne concerne pas un de mes commentaires parce que je fais attention à ce que j'écris et que j'imagine qu'on aurait peut-être commencé par supprimer ce dernier en lieu et place de la suspension de page. Mais ce n'est là qu'une déduction personnelle, aucune information ne m'étant fournie par les administrateurs.

2) Pour l'absence totale d'explications sur la raison pour laquelle le contenu est incriminé et quelle règle précisément sert de base à la non-conformité. Seule la formule péremptoire "L'incitation à la haine ou à la violence en raison de l'origine ethnique, de la religion, d'un handicap, du sexe, de l'âge, du statut d'ancien combattant ou de l'orientation/identité sexuelle est interdite dans les pages, ainsi que partout ailleurs sur Google+" est énumérée. Si je voulais jouer au con, je demanderais à Google de m'éclairer sur le handicap dont je me serais éventuellement moqué à travers ces photos.

3) Pour la formule "vous soumettre à notre examen" qui m'a rappelé en un éclair le 1984 de Georges Orwell. Rien que le fait que l'on parle d'un examen pour être réhabilité me scandalise. C'est en effet un contrôle a priori qui constitue une atteinte péremptoire à ma liberté d'expression. A titre de comparaison, une réaction normalement respectueuse des libertés fondamentales aurait consisté en un retrait des images et textes incriminés avec note informative avec, allez, un avertissement annonçant un durcissement des sanctions en cas de récividive. 

4) Ce qui m'amène à mon dernier point : il s'agi là d'une première infraction en ce qui me concerne et ma page est suspendue avec injonction de retrait non motivé. Et alors, quoi? On envoie un drone bombarder mon immeuble si je recommence?

Bref, j'espère que vous aurez apprécié cette œuvre d'art et que vous vous souviendrez de moi si ce blog venait à être aussi suspendu pour cette nouvelle blague sur les anciens combattants.

En attendant, je vous salue bien bas, chers lecteurs.


Fyldar Jones
Sexssayiste Censuré


PS : En faroufouillant un peu, j'ai trouvé l'explication. C'est effectivement la moustache en brosse à dent qui  pose problème. Voyez plutôt :

2 comments:

  1. Bachar La TrompetteJune 17, 2014 at 3:58 AM

    il faut dé-ra-ti-ser!......

    ReplyDelete
  2. Oh! Botter quelques fessiers devrait être amplement suffisant. Restons humains :)

    ReplyDelete